Nigeria: le nouvel Eldorado africain

Carte du Nigeria, pays d'Afrique

Nigéria: le nouvel Eldorado africain

Le Nigeria est assurément un acteur important du continent 
africain. Les chiffres sont éloquents pour cette puissance 
encore méconnue du grand public occidental.

⇒ 173 millions d’habitants

⇒ La superficie est de 967 840 km²

⇒ Premier exportateur de pétrole en Afrique

⇒ 9ème pays ayant les plus grandes réserves prouvées dans le monde

⇒ 43% de la population a moins de 15 ans

⇒ 30 000 hectares de terres sont cultivables (soit 2 % des terres cultivables mondiales)

⇒ Un budget de 6.080 milliards de naira, soit environ 27 milliards d’euro pour cette année 2016

Les prévisions pour le Nigeria

⇒ 250 millions d’habitants en 2050

⇒ La sixième puissance économique mondiale en 2040

1 AFRICAIN SUR 6 EST NIGÉRIAN Click to Tweet

Carte du Nigeria, pays d'Afrique

Nigéria: le nouvel Eldorado africain

Le Nigeria est donc le pays le plus peuplé d’Afrique avec ses 160 millions d’habitants, avec la perspective de représenter à elle seule, la moitié de la population actuelle de l’union européenne en 2050. Il est également la première économie du continent avec ses réserves de pétroles qui sont encore aujourd’hui, l’une des plus grandes de la Région, avec 36.2 milliards de réserves prouvées ce qui la situe à la 11ème place des pays exportateurs, à l’échelle mondiale. Sans oublier ses réserves considérables de gaz. Ces trois attributs sont à l’origine de la puissance nigériane, bien que certains observateurs continuent de qualifier le Nigéria de pays en développement.

Il est à considérer également, le Nigeria jouit d’une place financière bien consolidée en Afrique et elle n’a pas encore tiré tous les profits de son économie informelle.

Des atouts insoupçonnables

Le Nigéria est aussi fortement présent sur le plan culturel car il représente la deuxième industrie de productions cinématographiques par le biais de Nolywood, en réponse aux deux autres mastodontes Hollywood et Bollywood. Ironie du sort, Nolywood a vu son éclosion par le biais de l’économie informelle. 150 millions d’aficionados suivent les productions nigérianes.

Comme le préfigurent les nations ayant des populations aussi importantes, des inégalités demeurent avec également une pauvreté marquée dans la région nord du pays. Une région désertique que les autorités nigérianes ont trop délaissé, à l’origine de l’émergence du groupe islamiste Boko Haram (ayant fait allégeance à l’Etat Islamique). Le groupe islamiste a tiré profit de la pauvreté de l’Etat de Borno où le taux de scolarisation reste également famélique.

Des espoirs légitimes, en la personne de Muhammadu Buhari

Le nouveau président nigérian a deux qualités, en tant qu’homme politique. Il jongle sur les symboles, indispensables dans une action politique et il démontre un pragmatisme avec les résultats accomplis, au cours de sa première année.

Placée comme une priorité de son mandat, la lutte contre la corruption, fléau engouffrant l’Etat nigérian, a été suivie d’actions avec la dissolution du conseil d’administration de la NNPC (la compagnie nationale pétrolière du Nigeria).

JE N'APPARTIENS À PERSONNE, POUR POUVOIR APPARTENIR À TOUT LE MONDE Click to Tweet

Le président  Buhari a été très actif sur un plan démocratique et de la communication. Les voyages se sont succédés, tout d’abord dans la sous région, au Niger, au Tchad, au Cameroun et au Bénin. Agitant les symboles, il a renoué les relations diplomatiques avec le Cameroun, chose que son prédécesseur Goodluck Jonatan n’a pas réussi à mettre en œuvre. Il a aussi fait une sortie médiatique remarquable en assistant au G7 en 2015 et en a profité pour rencontrer ses homologues français et allemands. Son ouverture l’a emmené à Pékin où il a décroché un contrat de 6 milliards de dollars qui sera dédié au développement des infrastructures.

Les enjeux pour les dix prochaines années

Le Nigeria devra davantage investir les infrastructures afin de garantir une économie moins dépendante du pétrole. Aujourd’hui, 80% des recettes des pouvoirs publics proviennent de l’énergie fossile. Si Abuja veut revêtir le statut de puissance, elle devra renforcer son image en créant un rêve africain auquel les populations de la sous région pourront s’identifier. Nolywood est un moyen d’y parvenir à condition de développer une industrie du cinéma, proche des standards occidentaux.

Le pays devra tirer profit de sa jeunesse en les incorporant dans un marché du travail qui doit encore se développer, s’articulant inéluctablement autour de l’agriculture et de l’industrie. Le tout passera par une communication afin de basculer dans le statut de pays émergent.

Si cet article vous a intéressé, vous pouvez le partager via les réseaux sociaux, n’hésitez pas également à poster un commentaire. Dans le cas où vous souhaiterez nous proposer un article, contactez-nous.