Qui a osé parler d’un retard africain ? L’exemple de l’ambitieux William ELONG

William Elong, entrepreneur camerounais

@crédit JeuneAfrique.com


William Elong

Ce nom ne vous dit sûrement rien. Ce n’est pas le dernier joueur de foot camerounais à être transféré en Europe, ni le dernier chanteur tendance originaire d’Afrique centrale. Trêve de plaisanterie, ce petit génie est à l’origine d’une révolution à l’échelle continentale puisqu’il est l’un des premiers à se lancer dans l’aventure du drone africain.

ORIGINAIRE DU CAMEROUN

William Elong, jeune camerounais, est rapidement auréolé de diplômes à des âges où certains n’ont même pas encore obtenu leur brevet d’étude professionnelle. Bachelier à 15 ans, diplômé de l’école supérieure du commerce de la rochelle mais aussi de la haute école de commerce, il termine sa formation initiale par une nouvelle prouesse en devenant le plus jeune diplômé de l’Ecole de Guerre Economique de Paris, à tout juste 20 ans.

un parcours atypique

Ce surdoué poursuit naturellement vers une autonomie en créant sa start-up Will&Brothers Consulting dans le domaine si fermé de l’intelligence économique et l’innovation technologique. Dans cette lignée, vient son nouvel eldorado, à en croire ses prédications avec le projet DroneAfrica. Un projet synergique visant à exploser dans les domaines aussi variés du tourisme, la défense pour ne pas s’éloigner de sa formation, l’agriculture, la météorologie, ou encore la cartographie.

La singularité de cet entrepreneur, opérer dans un domaine relativement fermé et générateur de complexe sur le continent. Avec comme leitmotiv produire en Afrique pour les africains, une vision qui échappe à beaucoup de pays de l’Afrique Francophone. Il n’y a qu’à observer les concurrents sur le continent, ils se situent en Afrique de l’Est, en Afrique du sud et en Egypte.

DANS NOTRE ENTREPRISE, NOUS ESSAYONS DE CHANGER L'HOMME, DU POINT DE VUE DE SA COMPETENCE, MAIS AUSSI DE SON SAVOIR-ETRE Click to Tweet

Si cet article vous a intéressé, vous pouvez le partager via les réseaux sociaux, n’hésitez pas également à poster un commentaire. Dans le cas où vous souhaiterez nous proposer un article, contactez-nous.